Bosnie - 5/05/2008

Bosnie

Retrouvailles dans un village. Ryad, Yasmina, leurs parents, et les enfants: Edin, Mérima.

Une maison qui est terminée, Edin était un garçon de 4 ans ;  il a maintenant  9 ans et une petite soeur...

Quand, Edin me voit, il me réclame les balles de jonglage d'il y a 5 ans. Cette fois-ci, il est en âge d'apprendre à les fabriquer, à jongler et à faire des tours de magie.


A nouveau,l’accordéon est sorti : des chants, des danses, une soirée-crêpes...

Ryad me parle encore de la guerre, des amis qu'il ne voit plus, il m'accompagne sur les vestiges des champs de batailles, il me raconte les combats , cette fois là, dans leur attaque du train , ils n'avaient fait aucun prisonniers, 110 ennemis en moins... Voici une vidéo de ce qu'il reste de ce train:

http://www.youtube.com/watch?v=azrNFUnqX0U

Le voyage a vraiment pris une autre dimension : Au lieu de marcher à l'aventure, je marche de retrouvailles en retrouvailles... Elles ne sont jamais annoncées à l'avance. J'enchaîne les surprises...

Quelquefois, les gens ne sont qu'à peine surpris de mon retour... Pour eux c'est normal, je suis le nomade qui passe, ils sont les sédentaires qui sont sur place. Cinq années sont passées tellement vite...

Nous avons beaucoup de choses à nous raconter et ce retour permet d'approfondir les amitiés crées lors du premier voyage, d'envisager de se revoir à nouveau, de repasser dans les écoles, parfois je me souviens d'une chanson et on m'apprend la danse qui lui correspond, ou un second couplet...

Les pays ont un peu changé, des supermarchés, des banques, des nouvelles maisons ont poussé internet fonctionne mieux, mais est-ce si important que cela ? Le changement qui m'aura le plus marqué, c'est vraiment Christian, ce roumain que j'avais rencontré lorsqu'il avait 16 ans était condamné à vivre en fauteuil roulant. Cinq ans plus tard, il me montre avec fierté qu'il peut marcher, contrairement aux avis des médecins… Bravo à lui... pour sa leçon de courage!