Jordanie - 9/03/2008

Jordanie

A Amman (capitale de la Jordanie), à la nuit tombée, je demande à un couple s'ils savent où un troubadour peut passer sa première nuit en Jordanie... Ils m'invitent dans leur canapé (c'est là que j'ai bu ma bière), cool !!
J'avoue que l'accueil des pays arabes et musulmans est magnifique.

Avant de poursuivre la route, j'ai besoin d'une bonne lessive alors, je prends la solution de facilité: le troc!
je me rends à l'école francaise: j'offre contes chants et danses et je reçois d’eux mon repas ( cela faisait longtemps que je n'avais pas mangé un bon steak plein de protéines), une bonne nuit de repos chez une famille bretonne et mon linge propre. Merveilleux !

Lors d'une discussion, on m'explique comment il est possible pour un français d'aller en Israël et de quand même pouvoir entrer en Syrie (deux pays en tension l'un contre l'autre), il faut que je demande aux douaniers de tamponner un papier sépare de mon passeport. J'arrive du Yémen, un bon accueil israelien n'est pas garanti. Je vais tenter ma chance de toute façon plus qu'une seule page libre sur mon passeport, j'ai besoin de cette page pour la Syrie.

Je rends quand même visite à une école jordanienne, je me rends compte qu'une majorité (75%) des jordaniens sont palestiniens (évacués de leur pays pays occupé par les Israëliens)
Je suis donc curieux de voir la situation en Israël. Alors je prends la route de la vallée du Jourdain.