Bostwana - 25/12/2008

Noël au Bostwana !

Le 24 décembre, après avoir passé une heure dans un orphelinat à Gaborone ( la capitale du pays), je passe le reste de la journée à marcher. Sur les routes du Botswana, personne ne semble se soucier du marcheur. Les voitures sont pleines, il fait chaud... Au bout de 8 heures de marche, le dos fatigué, je sens la nuit tomber. Passer un Noël seul, à la belle étoile, ce serait une première dans ma vie, je me promets d'être de retour à Ploeuc sur lié l'an prochain. Je pense à ma famille, au même moment, dans l'hémisphère Nord, ils préparent le réveillon. Il est 18h30, je décide de m'engager dans un sentier avant qu'il fasse trop nuit. Je marche, fatigué mais confiant, quelques étoiles apparaissent dans le ciel. J'arrive près d'un feu. Un homme est seul, c'est un berger du Botswana, il parle assez bien anglais.

Lui aussi s'apprête à passer cette veillée en solitaire. Il me dit:


- "Si tu es arrivé jusqu'ici, c'est que nous devons passer cette soirée ensemble".


Il m'invite à m'asseoir auprès de son feu. Il me parle de ses bêtes, ses vaches, ses chèvres, ses poules. Voici deux ans qu'il vit, seul dans ce champ... Je joue un peu de flûte et lui chante "Petit Papa Noël"... Je lui demande s'il a l'intention de manger... Il me dit que non. Il me dit de garder mon morceau de pain pour le petit déjeuner. Nous partageons ma dernière pomme: une demi-pomme, notre repas de Noël savouré sous les étoiles d'une nuit d'Afrique... Vers 23 heures, nous entendons un chariot approcher... Serait-ce le père Noël??
Deux africains, assis sur un chariot tiré par trois ânes nous apportent une brique de bière ( de la bière de maïs), nous savourons cette gorgée dans l'obscurité.

Le 25 décembre, après une nuit dans sa cabane, j'offre mes piles à mon hôte (cadeau de noël utile). J'ai une dose de café, il trait une chèvre et nous savourons le café au lait de Noël. Il m'emmène chez ses amis, d'autres bergers, à trois kilomètres. Un petit panneau solaire leur permet de recharger la batterie qui diffuse de la musique locale. Nous dansons sur le sable. Une assiette de riz m'est offerte. Les balles de jonglage sautent dans les mains des enfants. Et je reprends la route. J'essaie d'être autorisé à entrer dans une prison pour chanter et conter une histoire... C'est Noël pour tout le monde! Mais cela ne fonctionne pas, on me dit de revenir. Je reprends ma marche. C'est finalement dans l'après-midi que je reçois mon dernier cadeau de Noël: Chris, Un sud africain qui vit au Botswana me prend en stop juste avant un énorme orage. Il m'amène chez lui : lessive, douche, barbecue, lit, je peux même appeler ma famille en Bretagne!!!
Quel beau Noël sur la route !!!