Terre de feu - 18/08/2007

Ushuaia, tierra del fuego

 

Et au bout de la route, il y a une Ile : la Terre de feu.

Et au bout de l'ile, une ville: Ushuaia...

J'y suis arrivé...

Natashwan, Gaspe, Le cape Breton, le Canada et le Québec semblent à la fois bien loin mais sont pourtant si proches dans mon coeur...



 

Cela fait tout drôle d'être au bout du continent. Je me revois sortir de l'aéroport de Montréal, à pied, le sac sur le dos, c'était le 15 septembre dernier...


Et voila, le continent américain est traversé. Sans utiliser d'argent pour me déplacer et pour dormir. C'était l'objectif : vivre comme un troubadour... Et en 2007, c'est encore possible de le faire ( clin d'oeil à André Brugiraux qui l'avait fait dans les années 70 et à ceux qui pensent que ce n'est plus possible).

 

Hier, quand le chauffeur m'a dit :


-"tu vas où? Moi, je vais à Ushuaia?", il restait 600 kilomètres et je sortais d'une école où j'avais passé la matinée...

Je me suis bien entendu avec lui, nous sommes arrivés au bout du continent en écoutant la musique bretonne de Carré Manchot de Gilbert, du Tango argentin, et la chanson SOPHE ( lien avec la chanson). Je ne vous cache pas l'émotion... Tous les visages, tous les sourires rencontrés sur ce chemin dans les différents pays, ils défilaient dans ma tête...

La route se termine 20 kilomètres après Usuhaia, j'y vais à pied mais je suis pris en stop par une twingo rouge. Cela fait tout drôle de terminer ma descente du continent en voiture française. Cette fois ci, je n'ai pas le choix, je savoure le paysage et je fais demi tour, la twingo prend la direction du nord et me dépose un peu plus loin... Au bord de la route...

La Fin du monde est aussi le début du monde...