Uruguay - 5/08/2007

Merveilleux Uruguay

Entrer dans un pays qui est inconnu et en ressortir en ayant crée de nouveau liens d'amitié avec quelques personnes... Une des raisons du voyage.

La route :

 

Il n'y en a pas beaucoup et je ne vais pas aller sur la côte. Je prends mon temps car le pays est petit, je pourrais le traverser en une journée, mais je rends visite à plusieurs écoles (communautés allemandes, russes, ménonnites ( religion spéciale)).

Le Pays :


Seul pays d'Amérique sans amérindiens ( tous exterminés et les 4 derniers ont été emmenés par les colons Français pour les étudier et les montrer aux parisiens). Quelle honte !!

La coupe des arbres et l'élevage sont les deux grandes activités du pays. L'économie est très dépendante des marchés Brésiliens et Argentins.

Je ne veux pas généraliser, pourtant je dois mentionner que l'expérience que j'ai vécu en Uruguay me laisse une impression de chaleur humaine merveilleuse. Les gens me disent: "Notre pays est petit, alors si nous ne sommes pas solidaires entre nous, comment allons nous nous en sortir ?"

Echanges :


Fin des vacances d'hiver : Retour aux Ecoles !!! Tous les jours ! L'accueil y est magnifique. C'est vrai que j'arrive de loin. Je dors deux nuits à l'internat d'un lycée agricole. Nous improvisons une soirée contes qui termine en débat philosophique. On me pose les questions  " Et toi, crois tu en Dieu ? ", "Pourquoi sommes nous sur cette terre ?". Nous y réflechissons... Au coin du feu. C'est beau, vraiment beau... partager ces moments de vie...

L'habit ne fait pas le moine. On juge souvent selon l'apparence... Les discussions aident souvent à comprendre ce qui se cache derrière l'apparence d'une personne... J'apprends beaucoup, chaque jour, au final, je ne sais toujours que peu de choses...

Anecdotes :


Il fait vraiment froid la nuit (-5 degrés). En bref, c'est l'hiver. L'accueil est tellement merveilleux en Uruguay, j'ai l'impression que je peux aborder n'importe qui dans la rue, il trouvera une solution pour m'aider. Vendredi soir je dors chez le boucher, samedi soir chez la pharmacienne et lundi, chez la bibliothécaire. A chaque fois, je ne demande rien, les gens m'invitent juste après une petite discussion. Les soirée sont joyeuses !!!

- San Javier, un village de 4000 habitants a été fondé par des Russes. Certaines personnes le parlent encore. Quel plaisir d'utiliser les mots appris dans l'autre voyage. Les enfants de l'école me chantent Katiusha en Russe et en Espagnol. J'apprends les danses russes.

- Gartental, communauté de descendants d'Allemand. A l'écoles les enfants sont bilingues, me voila qui parle allemand en Amérique du sud. (cette communauté a émigré après la seconde guerre mondiale, depuis les zones que les Russes ont pris aux Allemands).

- Certaines frontières avec l'Argentine sont fermées. Les écologistes protestent car la Finlande est en train de construire une usine à papier sur les rives du fleuve Uruguay. Cette usine se trouve en Uruguay, elle va polluer une grande zone. Les pays riches (qui se disent protecteurs de la nature) polluent ailleurs, loin de chez eux... De même, les Espagnols (en échange d'une diminution de la dette externe de l'Argentine) ont le droit de venir pêcher dans les eaux du pays sans respecter de réglementation. Pourquoi les Européens ne respectent pas ailleurs, les lois qu'ils s'imposent sur leur territoire. Certains humains vaudraient-ils toujours moins que d'autres ???

PS : La rubrique "4 questions" ( lien) commence à se remplir.  Les gens de tous les pays sont plein d'une sagesse que l'on a parfois tendance à oublier.

PS : Je tiens à dire un grand merci à Louis Allo, car c'est grâce à lui (et à Bertrand le créateur) que ce site internet existe.

Aller, je traverse le pont.