Brésil - 19/07/2007

Encore un nouveau Brésil.

 

Ce pays est tellement immense qu'à chaque fois que j'y entre,  j'ai l'impression que j'arrive dans un nouveau pays. Rien à voir avec Rio et la samba. Ici, je suis chez les Gauchos, les cow boys du sud... Ici, j'ai la même couleur de peau que les autres. Descendants d'italiens, allemands, français, polonais, certaines personnes parlent encore les langues de ces pays...

 

 

Échanges :


Une fois de plus je tombe en période de vacances. Je passe plus de temps sur la route et avec les familles. Je comprends désormais le portugais et je me fais comprendre ( en portugnol). Je rencontre quelques accordéonistes, histoire d'enregistrer une mélodie à apprendre au retour...

Anecdote :

Un soir, la nuit tombe, je frappe à une porte, je ne vais rien raconter, les photos qu'ils ont prises lors d'une reconstitution ( le lendemain soir, j'étais encore chez eux) parlent d'elles mêmes...


Les jours suivants, j'ai vécu des moments difficiles ( fatigue et longues journées de marche, sous la pluie...) mais des rencontres et l'expérience du précédent voyage m'ont permis de surmonter ces moments( sinon, j'aurais certainement abandonné).

Je ne vous écris pas cela pour me plaindre, mais juste pour faire savoir que ce voyage n'a pas été tous les jours facile.


La traversée du dernier état Brésilien ( Rio grande do sur) est difficile car les gens ont très peurs de me prendre en stop et l'hiver est bien là. Mais je vois la frontière de l'Uruguay qui se rapproche, j'ai hâte de pouvoir parler espagnol, parler avec tous les gens que je vais croiser, Uruguay, un nom de pays qui me faisais rêver quand je collectionnais les timbres...