Guyana-Suriname - 14/05/2007

Je repasse par le Suriname et le Guyana

 

De Cayenne, une route conduit au Brésil.


Mais, le Suriname et le Guyana ont été tellement accueillants, et les gens extrêmement chaleureux. J’y étais passé un peu rapidement pour arriver à temps pour les élections, alors j’ai décidé d’y retourner avant de revenir au Brésil pour poursuivre ma route.

 

La saison des pluies est bien arrivée. Marche et auto-stop sous la pluie ou attente d’une accalmie, sont désormais mon quotidien.


J’ai découvert un autre type de voyage : Repasser dans un lieu un mois plus tard :

Je m’arrête chez les gens que je connais déjà, nous approffondissons nos amitiés. Les séparations sont un peu plus difficiles. Les enfants au bord des routes chantent en français la chanson apprise un mois plus tôt. Leurs parents, leurs frères et soeurs veulent que je m’arrête boire un verre. Je prends le temps.

Connaître les cultures de ces deux pays mériterait d’y passer plus de temps...

Pour cette fois, je ne fais que passer et savourer ces courtes mais intenses rencontres.


Annecdote :


- 6eme paires de chaussures.

- Georgetown, la capitale du Guyana est innondée. Scène surréaliste, des étudiants pêchent sur les pelouses devant leur salle de cours. Je photographie leur pêche: 3 tilapias de 25 centimètres.

- Sur la piste qui mène de Georgetown  au Brésil, les voitures sont rares (520 km de route bosselée). Je passe une nuit en transit dans le chargement d’un camion. c'est épuisant mais une magnifique expérience...

- Je retourne dire bonjour aux écoles où je suis déjà  passé. L’accueil y est encore plus chaleureux que la première fois. Je pourrais remonter ainsi jusqu’au Québec…


Mais l’aventure m’appelle ailleurs…