Honduras - 02/03/2007

Honduras !

 

J'ai traversé le pays en restant dans les montagnes pour éviter la chaleur. ( 40 degrés c'est dur pour la marche)


J'ai d'ailleurs eu un début de tendinite (épaule, à force de charger mon sac et de le porter), mais  je vais mieux. Toujours aucun bus pris et aucune nuit à l'hôtel, je continue.

Échanges :


J'ai passé quelques temps dans des orphelinats ou des lieux de recueil d'enfants dénutris. Les parents n'ont parfois pas le choix, ils doivent se séparer de leur enfant pour lui permettre de manger à sa faim. J'ai rencontré des Canadiens ( encore des Québecois) qui participent bénévolement à des travaux dans ces lieux ( construction, animation). Ce sont des religieuses qui gèrent ces lieux.


J'ai vécu trois jours dans les montagnes du sud avec des gens qui ne connaissent pas l'électricité,  la TV, les réfrigérateurs,qui font le déplacement des marchandises à dos de mule. Le puits est le lieu qui permet aux gens de vivre ( boire, lessive, animaux). Les gens sont très chaleureux. Les familles sont nombreuses ( 8-10 enfants). Souvent, un ou plusieurs d'entre eux se sacrifie en partant travailler aux Etats Unis. Le voyage est incertain ( immigration illégale). Quand il réussit, il permet d'aider la famille. Au Honduras, le salaire est de 2 dollars par jour, il est de 100 dollars par jour aux USA. Mais la vie se fait dans la hantise de se faire attraper par la police.

 

Les recettes de nourriture et de boisson sont toutes à base de maïs. Héritage des ancêtres...


Je vous laisse car je suis en train de me faire dévorer les jambes par les moustiques dans ce café internet.