Québec - 15/12/2006

La route :


De Ploeuc sur Lié, direction Lamballe puis, je suis parti vers Nantes (arrêt dans une école). Ensuite, j’ai pris la direction de Paris (Nouvel arrêt dans une école à Bobigny). Le 15 septembre, j’ai décollé pour le Canada. j'ai atterri 8 heures plus tard à l'aéroport de Montréal, je suis sorti de l'aéroport. J'ai tendu mon pouce et j'ai montré ma pancarte'' M40 Québec''. C'était parti pour l'aventure.

 

 

3 mois plus tard, je fais un petit bilan résumé de cette aventure Québécoise :


L’accueil a été merveilleux.. J'ai toujours eu un toit pour passer la nuit. En échange, je n'ai jamais offert de dollars mais des animations ( conte, chant, danse, jonglage flûte, discussion). Je me suis rendu dans environ 35 structures pour partager des contes, chants et danses (écoles primaires, secondaires, universités (CEGEP), club de l'âge d'or, prison, rue). L'auto stop (appelé ici "faire du pouce" a très bien fonctionné). Au Québec, je me suis rendu au Lac St Jean, sur la côte nord jusqu'à Natashwan, dans le Charlevoix, en Gaspésie, au Nouveau Brunswick, aux Iles de la Madeleine, en Nouvelle Ecosse, au Cap Breton... Entre 12000 et 15000 kilomètres.

 

Mes souvenirs de ces lieux se résument souvent aux très belles rencontres que j'y ai faites. Des gens avec lesquels j'ai partagé un moment de bonheur que je n'oublierai jamais, des amis que je retrouverai un jour chez eux ou chez nous...


Les échanges culturels :


- Apprendre à dépecer un castor dans une réserve Amérindienne

- Vivre trois nuits dans la foret de Gaspésie en compagnie d'étudiants en tourisme d'aventure de 19/20 ans qui vivent à l'année dans ce lieu ( tente de l'armée, poêle au bois, sol en branches de sapin, lit fabriqué par eux-même...). Une leçon de simplicité et de vie à l'écoute de la nature et de soi-même...

- Rencontre avec les détenus de la prison de Montréal  : écouter l'interview sur le site :

http://www.souverains.qc.ca/indexhtml.htm (regarder dans la rubrique "17 ans de rencontres")

Les prisonniers semblent être des hommes qui n'ont pas été capables à un moment donné de gérer leurs émotions et, qui ont commis une erreur sanctionnée par la justice. Ils sont peut être juste plus sensibles que moi et n'ont pas eu la chance d'être encadrés pour canaliser cette sensibilité ???

- Dégustation de nombreux plats typiques (tarte aux bleuets, tourtière, pâté chinois, tarte au sucre, pudding chômeur...)

- Je rencontre parfois les grands parents de professeurs... Un grand-père, un vieux sage qui propose des remèdes à base de médecine Amérindienne.

- Ecouter un conte au lac St jean que j'ai entendu dans les montagnes des Asturies en Espagne. Un autre voyageur est déja passé par là en apportant son conte.

Anecdotes :

- Un soir je demande à une femme si je peux dormir dans son garage, elle refuse mais me propose de monter la tente... Parfait. Le lendemain, je leur conte une petite histoire et, trois jours plus tard je reviens dans l'école de ses enfants.

- J"ai revu des personnes rencontrées il y a trois ans, c'est beau de voir le parcours de chacun, la prochaine rencontre sera-t-elle en Bretagne ?

- J'ai conté lors d'un festival pour les gens qui vivent dans la rue, je me suis rendu compte des réalités de leur vie, de la sagesse de certains, des raisons ou des circonstances qui les amènent à ce style de vie, de leur plaisir de rencontrer le respect des gens qui vivent dans une maison et qui venaient passer un moment avec eux...

- J'ai eu droit à un interview qui est passé à radio-canada:


http://www.radio-canada.ca/radio/emissions/document.asp?docnumero=29658&numero=62


- Moins 20 degrés a été la température la plus froide vécue au bord des routes en Gaspésie (j'étais équipé pour),

- Ma façon de voyager est comparée à celle d'un quêteux de l'ancien temps (un quêteux à la recherche de quelque chose ? ). Ce style de vie me convient, une très belle expérience. Pour l'instant, le "quêteux" ou le "troubadour" a toujours eu un toit ou passer la nuit. Il n'a jamais utilisé l'argent pour trouver ce toit.


Je vais continuer ma route... Bise, Joyeux Noël et excellente nouvelle année à tous!


Sam.