aout 2017 : arrivée au Mexique/llegar a Mexico

Aout 2017 : Entrée au Mexique

 

Me voici de l'autre coté de la frontiere...

 

Apres avoir entendu tant de mise en garde par les américains au sujet du Mexique, il était temps de passer la frontiere... A force d'écouter des gens qui veulent te parler de leurs peurs, tu finis par commencer a avoir peur...

J´avais beau me dire que tout ce que j´entendais n´était que le fruit des médias qui savourent toutes les nouvelles négatives et les répetent, que ces gens n'avaient pas été eux meme au Mexique, je me suis rendu compte que je suis humain et sensible aux peurs, aux terreurs des autres...

 

Bref, depuis que je suis a Mexicali, je suis heureux de retrouver le sourire des gens dans la rue, les discussions avec les passants. Le premier jour, j'ai été invité a partager des contes avec des enfants orphelins, sous protection et des enfants réfugiers ( guatémalteque...). Leurs sourires et espoirs dans l'avenir m'ont donné beaucoup de force.

Un institut culturel m'a invité a faire une tournée des camps de vacances (ouverts le matin) pour partager la tradition orale. Je suis nourri et logé en échange, je poursuis ma vie de troc...

Voici une chanson Mexicaine des personnes agées d'un refuge :

Cela me permet de reprendre des forces apres la traversée éprouvante du sud de la californie et avant de poursuivre vers le sud sous le soleil.

Apparement, je suis dans une des zones habitées les plus chaudes du monde, cette ville détient le record de température. Aujourd´hui, il fait +47 degres celsius mais les températures peuvent monter a +55 degrés en cette saison ( le record était +59 degrés en 2014. Je n´ai pas choisis de voyager en cette saison ( moi qui aime tant la neige et le froid) mais étant arrivé ici, je n'ai plus le choix, alors je m'adapte...

 

Je suis tres touché par la gentillesse des mexicains, conscients des discriminations dont sont victimes leurs compatriotes aux Etats Unis, conscient de la mauvaise image que les médias leur donne, ils me recoivent comme je suis comme un frere qui travaille avec coeur.

ici une caricature : les yeux de Donald Trump surveillant ses voicins mexicains a travers le mur qu'il herige...

Jonathan, qui m'héberge dans la bibliotheque municipale m'explique que les mexicains ont beaucoup souffert durant leur histoire ( invasion des espagnol, invasion des francais...), ils ne critiquent pas les autres, ne cherchent pas a controler les autres, ils veulent juste vivre leur vie en paix.

voici quelques photos des rencontres avec les enfants :

 

Deux photos de repas ( delicieux) auxquels je suis invité apres mes activités : 

Tacos mexicanos avec Jonathan :

 

repas chinois avec Aideé ( une grande communauté chinoise s'est installé dans la ville au XIX eme siecle)

Il m'est difficile de décrire la beauté de l'accueil que je vis au Mexique. Tellement loin de tous les préjugés et critiques entendues aux Etats-Unis.

Dans ce pays où la culture est aussi riche que diverse, les partages sont intenses... La solidarité envers le voyageur, le marcheur est grande... Dans la simplicité et la difficulté de la situation de ce pays, je ressens beaucoup d'amour dans les liens des êtres humains ici... 

la traversee du désert de Sonora avec les routiers :

 

Un serpent est passé par ici...

les rencontres dans les orphelinats, les écoles, les orphelinats, les maisons de retraites,

universités, centres de guérison aux addictions...

 

Dessins voyageurs des amis réfugiés de Lesvos ( grèce)

les partages avec les conteurs mexicains,

 

On me confie les difficultés d'une société violente, ou la corruption est admise, une société ou l'argent permet d'outrepasser les lois...

On me parle de l'insecurité qui engendre beaucoup de souffrance... La peur est quotidienne dans certaines régions  mais la vie se poursuit. Je ne peux savoir quel est la proportion d'exagération des médias contrôlés par le gouvernement et le réel danger ( lié a la mafia du traffic de drogues), les militaires présents ne semblent pas rassurer les gens.  

Je m'attache a ces gens qui gardent l'espoir d'un changement profond de mentalités... Mon projet semble apporter un vent d'espoir, un souffle de liberté et d'optimisme. Une lutte en douceur...

Alors, je donne tout ce que je peux... J'ai déja rencontré plus de 2000 enfants, adultes, personnes agées depuis que je suis au Mexique...

Chaque soir, je recois l'aide d'une famille et ce moment est l'occasion d'un partage culturel et souvent de la création de liens fort, de la naissance d'une amitié de voyageur...

Un peu de musique dans la rue...

 

 

 

Les cultures autochtones longtemps dévalorisées tentent de retrouver une fierté. 

Je rêve d'un monde ou les présidents parleraient deux langues étrangères et une langue autochtone de leur pays pour que ces derniers montrent l'exemple d'ouverture et de respect pour les différences... D'un monde ou l'on cesserait de fermer les yeux sur notre propre hypocrisie, sur l'exploitation des pays les uns par les autres, sur l'exploitation de l'homme par l'homme ( celui qui contrôle les informations, la peur de l'autre)...

Mais je suis lucide et sais que ce monde est a inventer par son peuple car le gouvenement ressemble à la majorité de son peuple...

Hacia alante compañeros, continuons notre lutte, en avant compagnons, seguimos la lucha !

Je poursuis vers le sud, dans l'Etat de Guerreero, a la rencontre des descendants des Azteques, les Nahuatls qui tentent de preserver leur langue, leur culture et de retrouver leur spiritualite originelle ( avant la colonisation)...