Nord Dakota - 25/10/2003

 

Poursuite de "La ruée vers l'est..." Nord Dakota – U.S.A.

 

 

La route:

J'ai retrouvé la forme, mes soucis de santé sont terminés et me voici prêt pour les rencontres de la route.

Aux USA, en fonction des états, le stop est plus ou moins facile ici ( car plus ou moins légal)... Les camions ne sont pas autorisés à prendre de passagers et les gens ont très peur des étrangers.  Alors, je m'adapte en laissant les rencontres me guider. Apres quelques jours passe à Napa en Californie, je suis allé vers le Nevada (dans une réserve indienne), puis je suis remonté vers l'Oregon, ai traversé l'Idaho puis le Wyoming ( près du parc Yellowstone). J'ai ensuite pris la direction du Montana et du Nord Dakota. C'est d'une petite maison au milieu d'un parc naturel que je vous écris ( Eric m'a pris en stop ce matin, sa femme est indienne appelée ici "native americans", je poursuivrai la route demain).

Le pays:

Le choc culturel a été une expérience étrange.

En arrivant en Californie, j'avais encore en tête ces deux mois fabuleux passes en Chine. Voir toutes ces voitures luxueuses, ces gens plutôt obèses dans ces supermarchés ou les produits sont si chers.

Je m'étais habitué à l'Asie, mais ici, personne ne marche longtemps, personne ne m'aborde par curiosité, les gens ont un à priori souvent négatif sur l'"étranger".

Depuis le 11 septembre 2001, il y a une sorte de psychose ambiante, les gens ont peur...

J'avoue que beaucoup de choses que pensent les gens ici leur ont été enseignées par la télévision.

Bien sur cela me fait très plaisir de pouvoir discuter sans la barrière de la langue mais souvent les conversations avec les chauffeurs tournent beaucoup autour des divorces, des problèmes d'argents, les crédits qu'il faut rembourser. Les gens semblent préoccupés...

Quelques chauffeurs m'ont "informés" que les français n'étaient plus "les amis des USA "car ils ne voulaient pas aider les américains à sauver le monde alors que eux étaient venu nous sauver du nazisme... J' informe ces derniers que les présidents ne disent pas forcement la vérité... Beaucoup des américains rencontrés ne sont pas d'accord avec leur gouvernement. Avant et pendant la guerre, ceux qui ont manifesté leur mécontentement et leur opposition à la guerre étaient traites de communistes et de non patriotes...

Vous vous doutez bien que ce que j'ai vu dans les pays ou les gens vivent des réelles difficultés au quotidien, il me semble que les gens se construisent des problèmes...

Les familles sont assez compliquées à comprendre ( les enfants sont souvent issus de plusieurs mariages, car le divorce fait partie des évènements normaux de la vie d'un adulte américain).

Le manque d'eau est un réel problème ici. Mais les américains sont les seuls personnes de mon voyage à ne pas évoquer le lien entre les changements climatiques et la pollution. Sachant qu'ils produisent 40% de la pollution mondiale et refusent de réduire. Il est logique que l'on leur parle d'autre chose que de pollution à la télé. C'est vraiment l'argent qui mène ce pays. C'est intéressant de faire le parallèle entre ce qui s'est passe lors de la conquête de l'Ouest (pour les pauvres indiens) et ce qui se passe actuellement en Irak. Le pouvoir et l'argent semblent aider les américains à trouver leur voie...??? Vers quoi???

Cependant, en tant que voyageur, en traversant les états au nord du pays, j'ai eu un accueil très chaleureux. Je me suis fais invite à dormir chez les gens, à une représentation de théâtre, à faire des crêpes chez grand-mère, à partager des soirées en famille. Bref, j'ai passe des moments inoubliables avec des gens au grand cœur...

Echanges.

J'ai  rendu visite à plusieurs écoles, malgré une très grande sécurité protégeant les élèves (primaire et collège en Californie, collège dans l'Oregon et lycée dans le Wyoming). Les enseignants ont accueilli positivement ce que je pouvais offrir aux élèves.

Je suis aussi allé dans une maison de retraite en Californie et dans une réserve indienne dans le Nevada.

J'ai remarqué ( surtout chez les adolescents), qu'ils sont très "consommateurs". Je ne sens pas chez eux ( contrairement aux élèves des autres pays), l'envie de m'enseigner quelque chose. Habitués à vivre dans un système ou l'on reçoit en fonction de l'argent que l'on dépense, ce n'est pas de leur faute s'ils ne savent pas "donner" gratuitement...

Anecdotes.

-Je joue une chanson Russe, jongle et raconte un conte Pakistanais aux personnes âgées d'une maison de retraite de Californie. Ils apprécient...

- Jouer de l'harmonica avec mes gants sur les routes du parc Yellowstone dans le Wyoming.... Les chevreuils ont l'air d'aimer cela.

-Je passe une nuit dans une réserve indienne,  j'essaie d'apprendre une chanson (payute) et je rencontre un vieux conteur qui réalise encore les danses de ses ancêtres....

-Deux jours plus tard, je suis au pays des cow boys qui ont gardé la coutume de leurs ancêtres ils ne sortent jamais sans être armés.

-Sur le bord des routes, ils y a parfois des antilopes (espèce américaine), des chevreuils, des écureuils et même des bisons, il parait que je risque de voir des élans et des cerfs...

-Je passe deux nuits chez une prof de français dans le Wyoming, je fais un tour à moto avec son mari ( avocat), puis apres avoir mange de l'Elan ( qu'il a tue lui même) et partage une soirée musicale ( flûte et harmonica), nous observons les étoiles depuis le jacuzzi...

-Je voyage du Wyoming vers le Montana dans la voiture d'un indien Sioux. Je réussi à le motiver pour qu'il me chante quelque chose. Waouuuuuuuu, cette chanson me résonne encore dans les oreilles, c'était magnifique.... Ensuite, il a apprécié Sonerien Du.

-Apres vous avoir envoyé ce message, ce soir j'apprendrai à cuisiner les " indians' tacos"...

Et demain, c'est reparti!

A+

Uncle Sam.


PS: ce soir, j'ai perdu 2 dollars aux cartes mais je viens d'apprendre un nouveau jeu...