Finlande - 13/02/2003

Retour à Kuopio, en Finalnde!

La route :

De Sortland en Norvège, je suis reparti vers la Suède ( Kiruna, Lulea) puis je suis revenu vers la Finlande (car j'avais promis à un instituteur de Kuopio de passer quelques temps dans son école). Ensuite, je suis redescendu vers Helsinki.

Échanges :

En Finlande, j'ai côtoyé les élèves de 7 écoles (élèves de 6 à 22 ans)

Les photos ci-jointes sont celles d'un spectacle que nous avons organisé à l'école de Kuopio. Plusieurs enseignants souhaitaient faire profiter de ma présence dans l'école leur classe, alors, avec la classe de Hannu, nous avons préparé un petit show pour les autres élèves. J'ai passé deux matinées avec cette classe, le spectacle comprenait (danses bretonnes, jonglage, apprentissage d'une chanson, contes en anglais).



En Finlande, j'ai été confronté au choc des cultures, dans la culture finlandaise, on ne chante et ne danse que très peu. Avec beaucoup de psychologie, nous avons obtenu quelques volontaires pour le spectacle.

Je crois que si j'ai réussi à faire danser et chanter les élèves en Finlande, alors je pourrai le faire dans beaucoup d'autres endroit. Pour l'instant c'est le pays ou j'ai eu le plus de difficultés à ressentir les impressions des enfants (les sentiments sont très difficiles à lire sur leurs visages et ils ne les expriment pas verbalement).

Réflexions sur le voyage :

Hier, j'étais très apprécié par les profs et les élèves dans cette petite école de Kuopio. Aujourd'hui, je suis très content de retrouver l'auto-stop dans l'anonymat du bord de la route. Homme heureux parmi les hommes. Mon voyage doit sembler à certains quelque chose de fabuleux, pour moi il l'est. Par contre, je dois aussi vous parler de certains moments qui  paraîtront peut-être moins amusants pour certains. Il y a de nombreux kilomètres de marche, des heures d'attente (pendant lesquelles j'apprend les chansons), chaque nuit se fait dans un lieu différent, des conducteurs qui m'ignorent ou me font un doigt d'honneur(pas souvent) (je leur répond par un sourire car ils n'ont aucune idée de ce que je suis en train de vivre...). Le stop dans le nord de l'Europe est difficile mais la patience et l'astuce permettent beaucoup de chose... Et quand la voiture s'arrête, le moment est toujours grandiose, car une nouvelle rencontre se cache derrière cette portière qui s'ouvre...

Anecdote :

En Suède, (Kiruna) je frappe à une porte pour demander à réchauffer mes pieds 2 min à l'intérieur... Un homme de 65 ans m'ouvre... Quelques instants plus tard, je me retrouve devant une tasse de thé et des pâtisseries. Après 30 min de discussion, il me propose de me faire visiter un hôtel fait de glace par des artistes à 10 km de chez lui (300 chambres). Au retour un succulent repas traditionnel préparé par sa femme nous attend. Après le Sauna et la pose Bière devant le feu, je m'endors dans un lit douillet...

En Suède, un père de famille accepte de me prendre dans sa voiture dans une station essence. Son fils (11 ans) restera terrorisé par l'étranger( moi) durant tout le voyage (50km). J'aurai beau faire tout ce que je peux (chanter, jouer de la musique, lui parler d'Astérix et Obélix...), je ne pourrai pas le rassurer. Les informations terrifiantes qu'il regarde chaque jour à la télévision lui ont transmis une peur des "gens étranges". Je trouve cela très triste pour l'évolution des relations entre les hommes...

A Kuopio, je me suis ressourcé et reposé dans une famille géniale.

 

Ce soir, je loge chez Jacques Guillaume, un costarmoricain de Perros-Guirec (marié avec une finlandaise, ils ont 4 enfants bilingues et vivent près de Helsinki). Il a même joué au foot contre Ploeuc (contre Louis et sa célèbre Team,  du temps de la DSR). Petit sauna avant de manger.

A +

Sam.