Lettonie - 10/012003

Salut et excellente année à tous depuis la Lettonie!!!!!

Merci pour tous les message , je suis désolé de ne pas répondre personnellement à tous mais je pense à vous. J’espère que ce message répondra aux questions que les élèves de Ploeuc, Lamballe, Plérin et Plémy m’ont envoyées...

Ce voyage est un rêve qu’aucun mot ne peut décrire...

La route :


Depuis l’école de Bialystok en Pologne, j’ai pris la direction du nord de la Pologne, sans changer de pays, je me suis rendu à Slupsk (près de Gdansk). C’est la que j’ai retrouvé la famille de Kasya avec laquelle j’ai passé un très bon Noël. Nous étions 7, Kasya et sa sœur, ses parents, sa grand-mère (84 ans) et une tante Ukrainienne de 88 ans. J’ai appris à cuisiner selon la tradition, je leur ai dévoilé ma recette secrète des petits lutins de noël. Quitter cette famille a été un moment difficile (j’ai même versé quelques larmes), car nous avons partagé un Noël très spécial que je n’oublierai jamais. J’ai repris la direction de l’Est, vers Olstyn et j'ai passé le réveillon du 1er de l’an avec Grzegorz et ses amis près de Gizycko toujours en Pologne. Après ces 3 semaines très intenses en Pologne, j’étais un peu triste de quitter ces gens si chaleureux...  Ensuite j’ai pris la direction de la Lituanie et de la Lettonie.

Je vous écris de l’école de Maszalaca en Lettonie (un petit village à 20km de l’Estonie).

Noël à Slupsk en Pologne :


Noël se célèbre pendant 3 jours (le 24 (veillée de noël), le 25 et le 26 décembre (fériés)). Avant de commencer le repas, les Polonais échangent les vœux avec les personnes présentes. Pendant le repas, la tradition est de manger (un peu!) de 12 plats différents. Ainsi, on ne manquera d’aucun plaisir pendant l’année. Ensuite, toute la famille chante les chants de Noël. La majorité des familles se rendent à la messe de minuit. Cette année, il faisait –25 degrés et nous avons mis les danses bretonnes en pratique pour nous réchauffer sur le chemin. Comme chez nous, le père noël passe dans la nuit et, le lendemain, nous pouvons découvrir ce qu’il nous a apporté ... Le 25 et le 26 décembre sont consacrés à des rencontres avec la famille, des jeux, des danses. Je n’avais jamais autant mangé pour le réveillon (je n’osais pas refuser tout ce qu’ils me proposaient, la tradition est d’avoir mal au ventre).

Le 1er de l’an en Pologne :


Je suis retourné chez Grzegorz (24 ans), il habite avec ses parents dans une petite ferme isolée du Nord est de la Pologne (on appelle cette région la “Sibérie Polonaise”). Nous avons fêté le réveillon avec son groupe d’amis chez sa voisine. Nous étions 6, la tradition est de ne boire que de la Vodka, mais j’ai réussi à les convaincre que pour ce réveillon spécial, nous ne pouvions pas oublier le vin. A minuit, il y a des feux d’artifices dans toutes les villes (c’est la tradition), nous avons débouché du champagne Russe (moins cher) dans la neige. C’était étrange et génial de fêter la nouvelle année au milieu de ce paysage enneigé au son des musiques de l’Est... Bon, c’est vrai que j’ai eu une forte pensée pour mes amis Ploeucois ce soir là, mais le réveillon fut réussi .

Certaines personnes (de religion orthodoxe) ont fêté Noël le mardi 7 janvier, ils fêteront le 1er de ļ'an la semaine prochaine (le 14 janvier). Certaines familles ont donc 2 noëls (si leurs grand-parents n'ont pas la même religion.)

La Lettonie :


Un des 3 pays Baltes dont je découvre l’histoire. En 1940, alors que toute l’attention européenne était portée sur le front allemand en France, la Russie envahissait les pays Baltes (Lituanie, Lettonie, Estonie). Les Russes y resteront jusque 1991!. Les allemands (dont les tanks fonctionnaient grâce au pétrole Russe?) ne sont restés que 4 ans en France.


La Lettonie comporte 2 millions d’habitants dont la moitié vit à Riga. Lundi et mardi, nous avons connu des températures extrêmes (-35 le soir et le matin aussi), l’école était fermée pendant 2 jours. Certaines familles avaient des problèmes d'eau, les puits étaient gelés. Normalement la température est de -10,-15 en hiver et de +30 en été. En ce moment, nous avons 60cm de neige.  J’ai trouve que les gens y sont très timides, ils n’osent pas me poser certaines questions (contrairement aux autres gens rencontrés). Je crois que poser des questions est ici contre-nature (explication historiques?). Rencontrer un étranger est ici un évènement et les gens sont très accueillants. Ils organisent une rencontre folklorique (danses et chants au coin du feu) spécialement pour ma venue. La Lettonie est le pays où j’ai trouvé que les élèves parlent le mieux anglais (ils commencent très tôt et, à 17 ans, ils parlent presque couramment).


En 1991, ils sont passés brutalement du régime communiste au capitaliste, le choc est trop brutal pour les personne âgées. Bien que tous pensent que ce fut une très bonne chose, j’ai eu de nombreuses discussions dans lesquelles les gens m’expliquent qu’ils sont conscients des bonnes choses comme des mauvaises choses du nouveau régime. Le dictat de l'argent (société de consommation) a remplace le dictat idéologique. Les jeunes semblent oublier leur propre culture et adoptent la culture internationale ‘‘américanisée’’. La génération des 30-40ans semble être plus critique.